A propos de mon livre
Si vous avez apprécié le site, vous devriez apprécier mon livre :
Rennes le château, une affaire paradoxale

 
ACCUEIL


 


 
Infos

La vie du site

Après 4 ans de mise en sommeil, le site reprend son activité :

- mises à jour,

- corrections,

- diversification

En espérant que vous y trouverez toujours de nouveaux éléments pour satisfaire à votre curiosité.

Octonovo




Dernière mise à jour
le 30 janvier 2010


Fiches de lecture
 

TITRE Entre la Rose et l'Equerre
AUTEUR Daniel Dugès
ÉDITEUR Arqa
 
Année 2008   Statut En vente
 
GENRE Publication d'études et de recherches
CONSEIL Seconde lecture (approfondissement de l'affaire)
INTÉRÊT Daniel Dugès explore l'une des dernières piste pour relier Bérenger Saunière à la franc-maçonnerie.
MON AVIS Si ce n'est pas historiquement avéré en l'état, cela reste très sympa comme voyage dans le monde des symboles.

****°

 

Mon avis

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'ouvrage de Daniel Dugès aura provoqué des réactions : Bérenger Saunière Franc-maçon ! Le moins que l'on puisse dire est que les avis sont partagés.

Point positif : l'auteur reste loin des thèses faciles et sensationnelles qui ont fait les beaux jours de certains. Première qualité de ce travail, celui d'être conforme à l'esprit de l'époque. Loin d'imaginer Bérenger Saunière en franc-maçon républicain ou pire, occultiste à la mode Papus, Daniel Dugès imagine plutot une société réactionnaire du type de celles qui souhaitaient opposer au pseudo complot maçonnique cher à l'époque un contre complot monarchiste et réactionnaire qui n'aurait emprunté à la franc-maçonnerie que la forme approximative.

Il n'apporte malheureusement pas de preuve solide (quoiqu'en dise la quatrième de couverture) de ce qui reste une intuition mais s'appui sur une lecture symbolique des décors de l'église qui représente le véritable agrément de son travail. Car, vrai ou faux sur le plan historique, son ouvrage restera une exploration symbolique extrêmement sympa à lire.

 

 

 

Quatrième de couverture

"Il suffit d'entrer dans l'église de Rennes-le-château et d'observer au regard de la symbologie maçonnique, les choses, les décors, les peintures et les architectures : tout y est ! Et la messe est dite... Il suffit de connaitre et de comparer le plan d'un temple maçonnique et le plan de l'église de Rennes-le-château : la voute étoilée, le pavé mosaïque, mais surtout l'emplacement pour les surveillants, dans ce qu'il faut bien appeler aujourd'hui "l'église-loge" de Rennes-le-château, et l'on comprendra le fin mot du mystère... Mais ce n'était pas sorcier et c'était là devant nous, mai snous ne l'avions pas vu jusqu'à présent".

Dans cet ouvrage, Daniel Dugès, reprenant à zéro la thèse parfaitement évoquée il y a exactement quarante années par Gérard de Sède, qui considérait qu'à l'époque de l'abbé Saunière l'église de Rennes-le-château servait à des tenues secrètes de franc-maçons travaillant au Rite Ecossais, arrive exactement à la même conclusion que de Sède, mais en apportant surtout les preuves qui manquaient à l'auteur de l'Or de Rennes ! Elles sont concrètes et palpables ces preuves, elles sont là sous nos yeux. "C'est devant l'impossibililté d'expliquer le grand bas-relief du fond de l'église et la découverte sur celui-ci d'un signe manifestement initiatique, évidence récement confirmée par l'apparition d'un sautoir maçonnique dans les affaires de l'abbé Saunière en 2007, par Antoine Captier, le descendant du carilloneur de l'abbé Saunière, que j'ai décidé de reprendre toutes le théories que les chercheurs avaient explorés jusqu'à présent et qui nous emmenaient dans une impasse...

L'hypothèse d'un abbé Saunière isolé, découvreur de trésor ne tenait pas, par contre l'idée qu'un groupe d'initiés se réunissant à Rennes et se servant de l'église comme d'un temple, demandait à être approfondie, mais les éléments apportés par de Sède étaient totalement insuffisants., jusqu'à ce jour de janvier où, entrant dans l'église, j'ai découvert les preuves manifestes, incontournables et surtout incontestables, qui nous amènent à cette inévitable conclusion. Ce que les chercheurs castelrennais n'avaient pas compris jusqu'alors, c'était que la guerre entre les maçonneries qui faisait rage à la fin du XIXème siècle, du temps de l'abbé Saunière, entre la maçonnerie dite "régulière" composée de hauts grades à évocation christique et celle laïque et anticléricale, qui ne cessait de prendre de l'ampleur, était la donnée essentielle de l'équation du mystère de Rennes. Autrement dit la pierre d'angle qui manquait à l'édifice. C'est cette donnée de l'équation, exactement, qu'il faut savoir prendre en compte, si l'on veut comprendre le fin mot de l'histoire..." Voilà ce qu enous dit Daniel Dugès dans ce livre érudit et généreux, qui ne manque ni de osurces, ni de références bibliographiques. Un livre qui va assurément faire trembler les colonnes du Temple ! Entre la Rose et l'Equerre !



 

DR Octonovo septembre 2009

 

A propos de Octonovo | Copinages | Lettre d'information | Droits

La liste de diffusion est effective depuis janvier 2002. Elle est déclarée à la CNIL et ne sera en aucun cas revendue, cédée pour exploitation etc...
- Copyright © 2003-2010, Octonovo.org - Tous droits réservés -