A propos de mon livre
Si vous avez apprécié le site, vous devriez apprécier mon livre :
Rennes le château, une affaire paradoxale

 
ACCUEIL


 


 
Infos

La vie du site

Après 4 ans de mise en sommeil, le site reprend son activité :

- mises à jour,

- corrections,

- diversification

En espérant que vous y trouverez toujours de nouveaux éléments pour satisfaire à votre curiosité.

Octonovo




Dernière mise à jour
le 30 janvier 2010



Bibliothèque
 

 

 

LA SEMAINE RELIGIEUSE DE CARCASSONNE

11 octobre 1885, p. 589-590.

AUX ENFANTS DE L'EGLISE.

 

Les élections du 4 octobre ont déjà donné de magnifiques résultats; elles prouvent que la France catholique veut se sauver et qu'elle entreprend contre l'ennemi une lutte dont tout fait espérer le succès.

La victoire n'est pas encore complète. Le scrutin de ballottage, fixé au Dimanche 18 Octobre, doit assurer notre triomphe ou nous livrer encore aux ennemis acharnés de la Religion et de la Patrie.

Le moment est donc solennel et il faut employer contre nos adversaires toutes nos forces. Que ce soit là notre grande préoccupation à tous.

Voici ce que recommandent nos chefs spirituels:

Pour ceux qui sont électeurs, ils doivent voter et, naturellement, bien voter. Il y a un vrai devoir de conscience, une obligation stricte et grave de ne pas s'abstenir : des évêques et des conciles provinciaux l'ont nettement déclaré; et qui ne voterait pas bien, encourrait l'effroyable responsabilité de tout le mal fait par ses mandataires. Une voix peut fixer le sort.

Mais pour ceux qui n'ont pas à voter, pour les jeunes gens, les femmes chrétiennes, les membres des communautés, qu'y a t il à faire ?

Il faut d'abord, si on le peut, s'efforcer d'éclairer ceux qui ont à voter; de leur faire comprendre, mais avec beaucoup de tact et de discrétion, que ces élections sont la lutte suprême pour la religion de nos ancêtres, pour l'âme de nos enfants, pour la patrie, dont le salut à touts égards est en cause.

Il faut employer la grande arme de la prière, de la prière humble, suppliante et constante qui fait violence au Ciel. Recourons à la Vierge du Rosaire; cette année, le Saint Père nous convie de nouveau à l'invoquer durant tout le mois d'Octobre. Répétons souvent aussi dans ces jours : Parce Domine ! Coeur sacré de Jésus, pardonnez-nous, sauvez-nous !

Il faut ensuite, pour attirer le secours d'en haut, éviter tout ce qui déplait à Dieu, s'efforcer de combattre nos défauts et ne rien refuser à la grâce. «Par notre amendement nous a dit Léon XIII, seront affaiblis ceux qui ont pouvoir de nous nuire.» Il faut enfin, pour achever de détruire l'obstacle que les crimes de la France opposent à la miséricorde de Dieu, il faut apaiser sa justice par l'expiation et la pénitence. Offrons à Dieu les expiations de Notre Seigneur, en assistant à la Messe, en y communiant, en la faisant célébrer à cette intention. Mais joignons à ces expiations les nôtres propres. Pratiquons chaque jour quelque acte de pénitence; faisons un jour de jeûne complet ou adouci, pendant la semaine qui précède les élections; le samedi surtout qui en est la veille, semble un jour indiqué pour cela.

On a proposé de commencer une grande neuvaine le samedi 10 Octobre; c'est une excellente pensée.

Oui, agissons, prions, amendons-nous, faisons pénitence; et peut-être obtiendrons-nous que cette journée du 18 Octobre, devienne pour nous une journée de délivrance.

 



A propos de Octonovo | Copinages | Lettre d'information | Droits

La liste de diffusion est effective depuis janvier 2002. Elle est déclarée à la CNIL et ne sera en aucun cas revendue, cédée pour exploitation etc...
- Copyright © 2003-2010, Octonovo.org - Tous droits réservés -