A propos de mon livre
Si vous avez apprécié le site, vous devriez apprécier mon livre :
Rennes le château, une affaire paradoxale

 
ACCUEIL


 


 
Infos

La vie du site

Après 4 ans de mise en sommeil, le site reprend son activité :

- mises à jour,

- corrections,

- diversification

En espérant que vous y trouverez toujours de nouveaux éléments pour satisfaire à votre curiosité.

Octonovo




Dernière mise à jour
le 30 janvier 2010



Bibliothèque
 

Article précédent 

C'est donc à la suite de ces articles que Bérenger SAUNIERE, prêtre ouvertement royaliste, tiendra en chaire un prêche éminement politique. Dénoncé au ministre de l'intérieur et des cultes Raymond GOBLET, il sera suspendu de traitement durant 6 mois. (Voir aussi: l'annonce faite dans la semaine religieuse).

 

LA SEMAINE RELIGIEUSE DE CARCASSONNE

18 octobre 1885,

LA RELIGION PEUT-ELLE ETRE ETRANGERE AL'EXERCICE DU DROIT ELECTORAL ?

Lorsque nous allons déposer dans l'urne le nom du citoyen que nous choisissons pour nous représenter et pour traiter les affaires communes dans telle ou telle assemblée, nous ne pouvons pas dire : Au moment où j'agis comme électeur, je puis oublier que je suis chrétien; au moment où je dépose mon vote, je n'ai plus à m'occuper de la loi que Dieu m'a donnée. Nous ne pouvons point nous parler ainsi, nous ne pouvons point avoir cette pensée. Bien au contraire, nous devons faire, avant toute chose, cette réflexion : C'est une affaire grave qu'une élection; qu'est-ce que Dieu veut et attend de moi dans cette circonstance ?

Car, il faut bien remarquer que, plus l'acte que nous posons est important, plus nous sommes obligés de bien nous assurer auparavant que cet acte est conforme à la loi de Dieu.

Un père de famille, lorsqu'il a un parti à prendre, un choix à faire, doit réfléchir plus sérieusement, plus longtemps que l'homme qui n'a pas de famille. Et cela, parce que le chef d'une maison engage, toutes les fois qu'il agit, non seulement son honneur à lui et ses intérêts propres, mais aussi en même temps l'honneur et les intérêts de ses enfants et de tous les siens.

Par un motif tout semblable, lorsque nous choisissons un de nos concitoyens pour nous représenter dans une assemblée, nous devons prendre plus de précautions encore que le père de famille qui prend une détermination concernant ses propres affaires : il s'agit, en effet, des intérêts de toute une commune, ou, ce qui est bien autrement considérable, il s'agit de l'honneur et de la prospérité de toute la nation.

Donner son vote dans une élection, c'est donc encourir une grande et grave responsabilité. Et ce n'est pas assez de dire que Dieu juge cet acte comme tous les autres actes de la vie : il faut ajouter que, s'il est bon, Dieu le récompensera avec plus de bonté, que, s'il est mauvais, Dieu le punira avec plus de rigueur. Et cela, pour cette raison que cet acte a des conséquences plus étendues, et qu'il doit contribuer à faire le bonheur ou le malheur d'un grand nombre de personnes.

Dieu juge les hommes politiques et chacune des actions de leur vie publique comme il juge chacune des actions de leur vie privée.

Les ministres et les hauts fonctionnaires rendront compte à Dieu de chacune des décisions qu'ils auront prises. Les sénateurs, les députés, les membres de toutes les assemblées rendront compte à Dieu de chacune des paroles qu'ils auront prononcées, de chacun des votes qu'ils auront donnés. Et nous-mêmes, qui sommes leurs électeurs, nous rendrons compte à Dieu du choix que nous aurons fait de tels ou tels hommes pour nous représenter et diriger les affaires communes.

Ainsi s'exprime Mgr Isoard, évêque d'Annecy. Que peut-on ajouter à ce sage et grave enseignement ? Disons seulement qu'une effrayante responsabilité pèserait, non seulement sur les électeurs qui émettraient un vote condamné par Dieu, mais encore sur ceux qui se désintéresseraient d'une lutte dans laquelle sont engagés les plus graves intérêts de la Religion. L'abstention, regrettable en tout temps, serait une désertion criminelle dans les circonstances présentes. Que les timides et les hésitants ne l'oublient point....

 



A propos de Octonovo | Copinages | Lettre d'information | Droits

La liste de diffusion est effective depuis janvier 2002. Elle est déclarée à la CNIL et ne sera en aucun cas revendue, cédée pour exploitation etc...
- Copyright © 2003-2010, Octonovo.org - Tous droits réservés -