A propos de mon livre
Si vous avez apprécié le site, vous devriez apprécier mon livre :
Rennes le château, une affaire paradoxale

 
ACCUEIL


 


 
Infos

La vie du site

Après 4 ans de mise en sommeil, le site reprend son activité :

- mises à jour,

- corrections,

- diversification

En espérant que vous y trouverez toujours de nouveaux éléments pour satisfaire à votre curiosité.

Octonovo




Dernière mise à jour
le 30 janvier 2010


L'Histoire
 


< Retour

Paul Félix BEUVIN de BEAUSEJOUR

(1839-1930)

Né à Vesoul, ordonné prêtre (1863), professeur à l'institutions St François Xavier jusqu'en 1874, puis curé de Vitrey (Haute Saône) jusqu'en 1876, curé doyen de Vitrey jusqu'en 1887, archiprêtre puis vicaire général de la cathédrale de Besançon jusqu'en 1902.

Il est nommé évêque de Carcassonne en 1902 mais ne peut prendre possession de son poste qu'en mars 1904 car il était l'un des deux derniers évêques concordataires de France, ce qui posait problème à l'administration républicaine d'alors.

Le successeur de Monseigneur BILLARD a souvent été décrit comme d'un caractère tout à fait contraire à son prédécesseur. Il est vrai qu'on ne lui connaît pas, à ce jour, de scandales comparables à ceux qui avaient agités le ministère précédent.

Il est surtout connu dans l'affaire de Rennes pour être le persécuteur de l'abbé SAUNIERE, à qui il fera un procès à partir de 1909 pour trafic de messes. Il semble, et c'est d'ailleurs ce que l'on a pu me répéter à l'évêché, que ce procès n'était qu'un prétexte servant de règlement de compte pour des motifs obscurs (train de vie trop fastueux, comportement passé de son frère Alfred, contestation de l'autorité de l'évêché...).

C'est à partir de 1908 qu'il va s'en prendre à l'abbé SAUNIERE. Il va tout d'abord essayer de le déplacer de sa cure de Rennes le château à Coustouge. Devant le refus obstiné de celui ci ("mes intérêts sont ici" écrira t'il), son évêque le tracassera par un procès pour trafic de messes et diverses interdictions d'en demander de nouvelles que l'abbé contournera systématiquement.  Il finira par être suspendu puis il sera contraint de démissionner, devenant "prêtre libre".

Le procès dura plusieurs années, et ce d'autant plus, qu'il faut bien reconnaître aux deux parties une mauvaise foi constante et le recours systématique à des manoeuvres dilatoires. L'affaire se terminera à Rome, plus du fait de l'entêtement des deux parties que par un intérêt quelconque du Saint Siège pour cette histoire (vers 1913 - 1915).

 




< Retour


A propos de Octonovo | Copinages | Lettre d'information | Droits

La liste de diffusion est effective depuis janvier 2002. Elle est déclarée à la CNIL et ne sera en aucun cas revendue, cédée pour exploitation etc...
- Copyright © 2003-2010, Octonovo.org - Tous droits réservés -